Connect with us

France

Le tandem Flandrin-Horvais, rétrospective et avenir

 Read in English

Comme nous l’avons annoncé la semaine dernière sur notre site, Olivier Flandrin et Loïc Horvais ne reprendront pas la direction de l’équipe U24 masculine. Nous avons contacté les désormais ex-coachs nationaux, pour faire le bilan de leur mandat à la tête des U24M et également parler de leur avenir. 

Les deux dernières années ont été difficiles pour tout le monde, particulièrement les sportifs. Un flou constant sur ce qui était possible de faire ou de ne pas faire. Des reports, des annulations, le hockey subaquatique a été en pause forcée. Si pendant ces deux ans, le sport n’a pas beaucoup grandi, les joueurs eux, ne s’arrêtent pas. “Après Sheffield on avait un groupe sympa et on était très déçu qu’il ne puisse pas faire un championnat U25” regrette Olivier. Les prochains mondiaux jeunes ne se dérouleront qu’en 2024, en Turquie, cinq ans après les précédents. Seuls deux joueurs des U24 présents à Sheffield pourraient y participer. Un nouveau départ que les deux coachs ne se voyaient pas prendre. “Après Sheffield, on s’était dit qu’on allait jusqu’aux mondiaux jeunes 2022. Avec les changements d’âge et la perspective de repartir de zéro, c’est devenu compliqué” affirment les deux hommes.

Après six ans à la tête des U24, les deux hommes ont donc, d’un commun accord, dit stop. Si Olivier ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait, pour Loïc Horvais dit “Louloute”, la parenthèse équipe de France semble bien être fermée pour de bon. Ce monument du hockey français fréquente le niveau international depuis plus de 20 ans. Champion du monde Elite en 2008 et Masters en 2018, il fait partie des rares à pouvoir se targuer d’avoir décroché des médailles mondiales en tant que joueur et aussi en tant que coach (2017), à Hobart. C’est d’ailleurs lors de cette compétition qu’Olivier et lui ont vécu le moment le plus marquant de leur carrière internationale. 

Alors que l’équipe de France a terminé troisième du Round Robin derrière la Turquie et la Nouvelle-Zélande, elle parvient, au terme d’un match serré, à battre l’Afrique du Sud en 1⁄4 de finale. Les Bleus vont donc retrouver la Nouvelle-Zélande, qui les avait battus en Round Robin en demi-finale. La suite appartient à l’histoire, et c’est Loïc Horvais qui va nous la raconter. 

Après le 1⁄4 de finale on était secs, que cela soit physiquement ou mentalement, les joueurs comme les coachs. De l’autre côté, tu as les Néozélandais qui arrivent confiants car ils nous ont battu en Round Robin.
En milieu de journée, Maxime Piaser (capitaine) et Nicolas Grandamas ont demandé à nous voir. On accepte et ils nous disent “On a un truc”. Je me souviens mot pour mot de ce qui s’est dit ensuite. On était dans la pièce, ils nous ont présenté la tactique, on l’a validé et ils l’ont présenté aux joueurs. On a validé le système mais on leur a clairement dit que s’ils voulaient ça, il fallait s’y tenir jusqu’au bout. On est resté une bonne heure dans un parc à faire des échauffements à sec en se disant qu’il fallait faire comme ça et que s’ils faisaient ça, il fallait faire ça. Le rapport joueur/coach a été monstrueux et finalement c’est passé, on les a pliés.
Moi qui avais joué au niveau Elite, je n’avais pas vu ce petit truc là, c’est eux qui l’ont apporté, c’était superbe.

C’est avec le sentiment du devoir accompli que Loïc Horvais veut désormais profiter de sa famille et s’amuser avec son club de Fontenay. Pour autant attention, si on le “taquine”, la porte des Masters pourrait bien se rouvrir. “Il y a toujours ce goût de la compétition et de l’international mais pour l’instant, je n’en ai pas envie

De l’envie, il va en falloir au champion du monde 1998, Michel Balster et à la championne d’Europe 1997, Hélène Fauqueux qui seront les successeurs de Loïc et Olivier, comme annoncé ce matin sur le compte Facebook Hockey Subaquatique Bretagne & Pays de la Loire et confirmé par nos informations. Le hockey subaquatique entre bel et bien dans une nouvelle ère. Reste à savoir de quoi sera-t-elle faite.

Et vous, qu’allez-vous retenir des six années de coaching de Loïc et Olivier à la tête des U24 ? Joueurs, coachs, spectateurs, vous avez la parole !

 

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: The Flandrin-Horvais tandem, retrospective and future – UWH News – Le média du Hockey Subaquatique

Laisser un commentaire

More in France